KINESIOLOGIE & NEUROTRANSMETTEURS (2ème partie)

neurones.jpg

Notre cerveau, composé de  90 % d'eau et de 10 % de matière grasse, est une véritable centrale électrique, qui fonctionne avec un système de neurones, de dendrites et d'axones. Une gaine de myéline, faite essentiellement de lipides,  entoure les cellules nerveuses que sont les neurones, pour les protéger et pour favoriser de nouvelles connexions entre eux.

L'axone du neurone renferme des médiateurs chimiques appelés neurotransmetteurs (NT).

Parmi les NT excitateurs, citons l'acétylcholine et la dopamine : accélérant l'influx électrique, ils sont essentiels pour la mémorisation et à l’apprentissage. 

Parmi les NT inhibiteurs, la sérotonine et le GABA, qui participent à la gestion du stress et du sommeil, régulant les actions excitatrices des autres neurotransmetteurs.

Certains mouvements de Brain Gym peuvent être pratiqués en les mettant en correspondance avec des neurotransmetteurs. Ainsi, les fameux mouvements croisés (cross crawl), s'ils sont pratiqués lentement et en conscience, peuvent soutenir la dopamine. Carla Hannaford , neurophysiologiste et auteure de "La Gymnastique des Neurones", partageait déjà ce point de vue quand je l'ai rencontrée dans mes formations de kinésiologie il y a une quinzaine d'années. Quant au huit couché, proposé sous forme de ballade méditative, il entre en résonance avec l'esprit du GABA. (pour plus d'infos, voir mon premier article sur le sujet). Comme vous le voyez sur le tableau ci-dessous, chaque NT est en relation avec un type de mémoire spécifique ainsi qu'une localisation. 

Au menu du jour : l'acétylcholine et la sérotonine. Avec des liens vers des exercices de kinésiologie.

L'acétylcholine est le  neurotransmetteur "bon à tout faire" : il permet de retenir les informations, de les stocker et de les retrouver. Ce n'est donc pas rien !!! Il est fabriqué à partir de la choline, son précurseur. C'est un constituant de la myéline.

Pour pallier la carence de choline, il est recommandé de manger des oeufs au petit-déjeûner (c'est le jaune qui contient la choline !). Les protéines ingérées le matin ne créeront pas d'hypoglycémie, à la différence du sucre, et permettront ainsi de rester concentrés, sans trop d'efforts.

Un manque d'acétylcholine se marque par des troubles de l'apprentissage, des trous de mémoire,  une diminution des perceptions sensorielles sur le plan physique ainsi qu' un ralentissement au niveau psychique.

Comment booster les perceptions sensorielles et la conscience corporelle ? En stimulant les récepteurs du toucher, par des balles anti-stress ou de la pâte à modeler, en massant les points le long de la colonne vertébrale, et en privilégiant tout ce qui passe par la paume de la main et les doigts, nous allons dans le sens de l'acétylcholine et c'est tout bon pour des apprentissages efficaces. 

Ainsi, tous les apprentissages type Montessori, la méthode  Bal A Vis, (http://www.bal-a-vis-x.com) ou encore celle de Marie-Claude Maisonneuve, (http://www.marie-claude-maisonneuve.eu) et bien évidemment le BRAIN GYM,  (appelé également Education Kinesthésique)..., toutes ces approches sont parfaites car elles ne délaissent pas le corps au profit du cerveau, mais mettent le corps et les organes sensoriels au centre de l'apprentissage. 

Laissons donc les enfants jouer avec des balles pour mémoriser mieux ! Laissons-les donc bouger et intégrer au travers du corps, car c'est une bonne manière d'apprendre.

Revenons maintenant à quelque chose de plus tranquille : la sérotonine, neurotransmetteur de la détente et de la joie de vivre.  

La sérotonine est comme l'alternateur de la voiture. Elle permet de recharger les batteries. Son action principale est de réguler l'humeur et l'anxiété. Produite dans les lobes occipitaux, elle est impliquée dans la mémoire visuelle. Je vous propose un premier exercice : 

LES POINTS VISUELS 

L'expression "avoir les yeux derrière la tête" nous signale que la zone de l'occiput est reliée aux fonctions visuelles. Si vous voulez en avoir le coeur net, il suffit de suivre quelqu'un en vous focalisant sur son occiput... Très certainement que cette personne va se retourner, comme si elle se sentait épiée ! 

Mon conseil : prendre l'habitude de masser la région occipitale, pour se mettre en bonne condition pour la lecture,  et pour soulager les yeux après un travail à l'écran. 

La sérotonine est la seule neurohormone pouvant empêcher ou arrêter l'augmentation de la production de cortisol, d'adrénaline et de noradrénaline qui sont des hormones de stress. Il est donc essentiel d'y être attentif. 

La sérotonine est produite majoritairement au niveau des intestins (2ème cerveau). C'est un médiateur crucial de la connexion intestin - cerveau. Pour faire simple, disons qu'on a un cerveau (cortex) et un deuxième cerveau au niveau du système digestif, plus émotionnel et plus profond. La magie, c'est que les deux communiquent entre eux ! 

En cas de déficit de sérotonine, on observera des sautes d'humeur et des états dépressifs, une incapacité à récupérer (même en dormant), un déséquilibre de la collaboration des 2 hémisphères, des idées confuses, une difficulté à être là, une agitation ou une lenteur du temps de réaction.

Je vous propose un autre exercice, souvent proposé dans les pratiques méditatives ou énergétiques, telles que Qi Gong, Tai Chi et autres.

LA LANGUE AU PALAIS : connexion VC-VG.

En mettant la langue au palais, juste derrière les incisives, on active les méridiens Vaisseau Conception (sur l'avant du corps) et Vaisseau Gouverneur (sur l'arrière du corps). Une boucle d'énergie vitale est ainsi stimulée et il se crée comme une ouverture qui a pour effet une "illumination" du cerveau, un éclaircissement des fonctions cérébrales. On y ajoute, bien évidemment, une respiration en conscience.

Prendre le temps de positionner la langue au palais va nous recharger et nous apaiser, et va nous permettre de mieux nous adapter à l'environnement, plutôt que de le subir. C'est un moyen simple de redevenir acteur de sa vie et d'y apporter  sérénité, verticalité et joie de vivre.

Pour terminer sur une note optimiste, étant donné que le taux de sérotonine influencerait l'humeur et les pensées positives ou négatives influenceraient à leur tour le taux de sérotonine, il est vivement conseillé de prévoir un zeste de bonne humeur du matin au soir ! 

Je vous souhaite une bonne pratique de ces quelques conseils ...

 

Bonne humeur rime avec bonheur !

by EXOSTIVE